http://www.usinebis.be/sabinesil/files/gimgs/th-26_20180614_171747.jpg

Les bleus refuges

2018 Impressions et teinture sur voiles de coton

Quand, dans la nouvelle maison, reviennent les souvenirs des anciennes demeures, nous allons au Pays de l’Enfance Immobile (…) Nous nous réconfortons en revivant des souvenirs de protection (…) Notre émotion ne traduit peut-être que de la poésie perdue. En abordant les images de la maison avec le souci de ne pas rompre la solidarité de la mémoire et de l’imagination, nous pouvons espérer faire sentir toute l’élasticité psychologique d’une image qui nous émeut à des degrés de profondeurs insoupçonnés” G.Bachelard, La poétique de l’espace. Des impressions de maisons du passé mêlées à celles du présent, comme des impressions d’allées-venues possibles, voyages volontaires au travers des méandres de la mémoire, mettre le temps réel en suspension, éventuellement. Ou, au contraire, traverser le tout d’une traite, sans s’arrêter, sans se retourner. S’envelopper de bleu et être alors certain d’être mis sous protection: le danger est passé.